† N'ayez pas foi en eux †
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 desire & passion ▲ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

«  Unholy Knight ϟ j u a n »
Juan Borgia

  NOLI ME TANGERE :
  CRÉDITS : tiny. (avatar)
  CÉLÉBRITÉ : David Oakes
  PARCHEMINS : 1098
  ARRIVÉ(E) À ROME : 01/04/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: desire & passion ▲ PV   Mer 2 Mai - 4:55

Il la garda dans ses bras près de lui, ne lâchant pas sa taille tout en lui souriant un peu en caressant doucement sa joue. Borgia sourit de nouveau à sa remarque. Il semblerait qu'elle le veuille aussi, dans ce cas, cela fait le bonheur de Juan qui semble ravi de sa réponse. Pour l'instant, il n'y a personne dans les couloirs, tout semble bien calme et aucun bruit sauf les deux jeunes adultes ici présent. C'était plutôt une bonne chose au final que personne ne soit là pour les voir, du moins, pour elle, car lui, il s'en fiche disons d'être vue en présence d'une femme, ça ne sera pas la première fois et ça risque de surprendre personne d'ailleurs. Bientôt marié à une espagnole, Borgia continuera de profiter des femmes, même lorsqu'il sera marié, il doute fort que sa fidélité dure. Pas qu'elle ne sera pas assez satisfaisante, mais rester à la même personne jusqu'à son dernier souffle, ce n'est pas pour lui et puis il risque fortement de retomber dans ses vieilles habitudes, coucher avec d'autres femmes. Sa future épouse devra s'y faire et se taire. Enfin bref. Il se contente de penser à celle avec qu'il est en ce moment, la belle Lorenza, la cousine de Luigi de Médicis, son soldat avec qui il a maintenant beaucoup plus d'affinités, qu'il y a deux mois. Apparemment, il semble avoir un faible pour les Florentines et unFlorentin. Juan relève la tête vers la belle. « Je crois que le lieu conviendrait mieux en effet. » Dit-il avec un léger rire. Juan regarde légèrement alentour en se décollant de nouveau puis se place sur le côté afin qu'elle puisse mettre son bras dans le sien, comme deux bons amis. Ils quittent les lieux en sortant du château pour se diriger vers le Vatican, où tout semble tranquille. Les deux nobles passent par un chemin où il n'y a jamais personne et puis ils vont rapidement aux appartements du beau brun. Borgia la fait tourner sur elle-même dans le couloir en souriant, regardant sa jolie robe tourner en même temps et ce beau sourire qu'elle afficha. Juan ouvre sa porte de chambre et congédie ses servants pour ensuite faire rentrer la belle à l'intérieur, fermant la porte et en la barrant, car quelqu'un pourrait y entrer sans frapper, c'est souvent le cas de son frère ou de son père, les gens de proches de Juan, les autres n'oseraient sûrement pas déranger le gonfalonier. On a l'impression qu'il y a une pancarte devant sa porte '' Ne pas dérangez. ''. Une pancarte qui serait toujours présente probablement. Juan regarde Lorenza se fait à la chambre tout en retirant le haut, mais en gardant sa chemise puis s'approche d'elle en souriant et la faisant tomber sur le lit tout en la tenant puisqu'il tombe dessus elle, avant de rouler doucement pour que la demoiselle se retrouve sur lui.


Juan « Do you love me, brother ? »
Cesare  « I would kill for you. »
Juan « But do you love me ? »
Cesare « As I love myself. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

«
»
A. Lorenza De Médicis

  NOLI ME TANGERE :
  CRÉDITS : Dragon & Tumblr.
  CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev.
  PARCHEMINS : 151
  ARRIVÉ(E) À ROME : 15/01/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: Re: desire & passion ▲ PV   Mer 2 Mai - 19:14


DESIRE & PASSION
with Juan Borgia

Son coeur ne cessa de battre la chamade durant tout le trajet pour rejoindre le Palais du Latran, là où se situaient les appartements du chef de la garde papale. Elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle était en train de faire et avait si peur que quelqu'un ne les surprenne. Tremblant légèrement, Lorenza peinait à conserver un visage neutre puisqu'un petit sourire de plaisir et d'appréhension luisait aux commissures de ses lèvres.

Ils arrivèrent assez rapidement à l'endroit désiré, longeant encore un couloir où Juan la fit valser sur elle-même, ce qui eu le don de faire retomber partiellement la pression et de la faire rire aux éclats. Ce petit rire cristallin dont elle avait presque oublié le bruit tant sa vie avait changé du tout au tout depuis quelques mois. Mais avec le jeune homme c'était différent. Il avait le don de lui rendre cette joie si belle quand elle parcourait ses traits fins et délicats. Entrant dans la chambre du Duc de Gandie, ce dernier la referma derrière lui après avoir invité la demoiselle à faire de même. La pièce était des plus luxueuses, digne de son rang et sa notoriété. Cependant la Médicis n'eut guère le temps d'en voir davantage car déjà l'objet de toutes ses convoitises venait de retirer une partie de son haut, sa chemise d'un blanc implacable cachant encore ce torse qu'elle avait touché tout à l'heure. Une expression coquine sur le visage, Juan s'approcha d'elle pour la faire finalement tomber sur le lit, basculant de telle sorte à ce que la Duchesse se retrouve au dessus de lui, allongée sur le corps du soldat. C'est d'un air aguicheur que Lorenza laissa errer ses doigts sur le buste du Borgia, défaisant au passage les lacets noués sur le haut de sa tunique pour venir gratifier sa peau dénudée de baisers ardents avant de relever la tête en sa direction. « Et maintenant Monsieur le Duc ? », murmura-t-elle d'une voix électrisante alors que l'une de ses mains glissait au niveau de l'entre-jambes du fils du Pape. Bien sûr qu'elle le provoquait, mais elle en avait terriblement envie aussi. Difficile de reconnaître la jeune enfant hermétique aux charmes de son prétendant au vu de son geste actuel. Et pourtant c'était bel et bien la même, décidée à prendre un plaisir des plus dangereux avec son amant.



Revenir en haut Aller en bas

«  Unholy Knight ϟ j u a n »
Juan Borgia

  NOLI ME TANGERE :
  CRÉDITS : tiny. (avatar)
  CÉLÉBRITÉ : David Oakes
  PARCHEMINS : 1098
  ARRIVÉ(E) À ROME : 01/04/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: Re: desire & passion ▲ PV   Jeu 3 Mai - 0:58

Lorsqu'ils entrèrent dans la pièce Juan n'avait pas perdu de temps à retirer la moitié de son haut, gardant sa chemise blanche et son pantalon. Il avait entrainé la belle sur son lit avant de les tourner pour qu'elle se retrouve sur lui tout en souriant. Juan posa ses mains sur les hanches de Lorenza en observant ses gestes qui n'étaient pas si innocents que cela, il faut dire, mais agréable. Il aime assez cela qu'une femme prend le dessus, mais uniquement au lit bien entendu puis de voir Lorenza agir ainsi, fait grimper un peu son excitation surtout avec les gestes qu'elle pose. Juan lâcha quelques petits frissons aux contacts de ses lèvres sur sa peau en la laissant faire bien entendu, il serait fou de la repousser, sachant qu'il l'amenait dans sa chambre, ce n'est pas pour rien. Juan fit un léger saut de surprise lorsqu'elle glissant ses mains sur son entre jambes, mais un geste qui est bienvenu évidemment. Il tasse soudainement les cheveux de la belle afin de détacher la robe de Lorenza, ce n'était pas la première qu'il défaisait une robe de ce genre et donc, cela n'avait pas vraiment pris de temps. Borgia était assez habitué à faire ça. Il recule légèrement pour mieux être sur le lit tout en la ramenant sur lui en souriant. « Et maintenant, laisse ton imagination aller. » Dit-il en faisant baisser la robe d'un geste en observant les formes de la duchesse. « Commençons par retirer ces tissus, ils sont de trop et ils m'empêchent de voir les merveilles. » Juan détaché par la même occasion le corset puis le jette en bas du lien puis d'un coup, attrape la poitrine de Lorenza avec ses mains, une main sur chaque puis se met à serrer légèrement en massant un peu. Borgia lâche sa poitrine pour ensuite se redresser doucement pour venir l'embrasser follement en passant sa main derrière son cou. Il y colla son torse contre ses seins au passage afin de mieux les rapprocher.


Juan « Do you love me, brother ? »
Cesare  « I would kill for you. »
Juan « But do you love me ? »
Cesare « As I love myself. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

«
»
A. Lorenza De Médicis

  NOLI ME TANGERE :
  CRÉDITS : Dragon & Tumblr.
  CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev.
  PARCHEMINS : 151
  ARRIVÉ(E) À ROME : 15/01/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: Re: desire & passion ▲ PV   Mar 8 Mai - 16:49


DESIRE & PASSION
with Juan Borgia

Cela devait terriblement surprendre le Borgia de voir Lorenza agir ainsi car elle-même s'étonnait d'une telle initiative à l'encontre de cet homme qu'elle pouvait d'or et déjà considérer comme son amant. Le sourire de Juan lorsqu'elle fit glisser sa main au niveau de son entre-jambes prouva que son geste eu l'effet escompté. Elle le laissa s'emparer de sa chevelure, frissonnant à chacun de ses gestes et ne lutta nullement quand le Duc en vînt à défaire la robe qui enfermait son corps déjà brûlant de désir. Elle le voulait, c'était aussi simple que ça. Elle avait besoin de se sentir appréciée, voulu et considérée. C'est en un temps relativement court – cela prouvait ô combien Juan semblait avoir eu bon nombre de femmes dans son lit – que les vêtements de la belle finirent par tomber au sol. Gênée l'espace de quelques secondes elle oublia très vite sa condition pour savourer les caresses du fils du Pape sur sa poitrine fièrement dressée à son encontre. Il était maître de son corps à cet instant. Elle lui en avait donner le pouvoir. Collée contre son torse partiellement découvert, Lorenza en vient à l'embrasser de nouveau, mordillant légèrement sa lèvre inférieure avant de lui ôter une bonne fois pour toute son haut. « J'ai bien peur que cette chemise soit de trop aussi.. », lui dit-elle en plongeant son regard dans le sien, un sourire en coin diablement aguicheur. Puis, dans le même élan, la Médicis se releva pour mieux se positionner à califourchon sur le bassin du chef de la garde pontificale. Elle attrapa l'une de ses mains qu'elle fit se positionner sur sa poitrine, la faisant descendre le long de sa peau avec une lenteur tellement excitante qu'elle pouvait le lire dans les yeux du jeune homme. Lorenza poursuivit son avancée jusqu'à ce que la paume de Juan ne vienne frôler son bas ventre, pour mieux finir par arriver aux portes de son Nirvana, invitant ainsi le Borgia à passer aux choses plus sérieuses.


Revenir en haut Aller en bas

«  Unholy Knight ϟ j u a n »
Juan Borgia

  NOLI ME TANGERE :
  CRÉDITS : tiny. (avatar)
  CÉLÉBRITÉ : David Oakes
  PARCHEMINS : 1098
  ARRIVÉ(E) À ROME : 01/04/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: Re: desire & passion ▲ PV   Sam 19 Mai - 3:40

Borgia laissait prendre le contrôle de la jeune de Médicis. Il avait commencé à lui retirer les vêtements et vice vers. Juan caressait son corps de façon tendre avec envie avant de commencer à lui donner du plaisir avec sa main qu'elle avait fait descendre lentement sur le long de son corps, il arrivait à la destination, lui donnant du plaisir durant un long moment puis ensuite prendre les choses plus sérieusement. Borgia profitait de ce moment, il était sans femme, elle était peut-être mariée, mais qu'importe, il l'avait à lui seul pour aujourd'hui. Il n'avait pas envie de perdre cette belle occasion. Elle semblait tellement lui résister, bien qu'elle semble au final apprécié tout cela. Le jeune homme pouvait être content d'avoir réussi à la mettre dans son lit. Pas qu'il ne lui parlait que pour cela, au contraire, mais il aime assez parler avec le corps. Quoi qu'il en soit, Juan plaça la belle à ses côtés avant de se mettre sur elle avec un sourire des plus vicieux et avec une envie de lui faire voir ce que s'est d'avoir un Borgia dans son lit. Il attrape sa poitrine pendant qu'il se frotte à elle, s'excitant au passage. Il commence à l'embrasser avant de passer aux vraies choses sérieuses, entrant donc en elle pour commencer des mouvements. Il laissa échapper de nombreux gémissements durant l'acte, y allant très rapidement, sauvagement même et passant par de nombreuses positions. L'acte durant un bon moment avant de se terminer avec un jouissement de plaisir. Borgia donna donc le dernier coup final avant de se retirer pour s'allonger à ses côtés avec un sourire en coin. « Tu ne pourras pas dire que tu es venue ici pour rien. » Il s'assoit et se sert un verre de vin, dans la carafe tout près du lit. Il a grandement apprécié cette belle aventure avec la Florentine. Elle était toujours aussi belle, même après. Juan se met à boire en observant le corps de la duchesse.


Juan « Do you love me, brother ? »
Cesare  « I would kill for you. »
Juan « But do you love me ? »
Cesare « As I love myself. »


Revenir en haut Aller en bas

«»
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: desire & passion ▲ PV   

Revenir en haut Aller en bas
 

desire & passion ▲ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ma nouvelle passion : le patchwork
» Comment votre entourage vit-il votre passion?
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» [Arcani] Une passion qui coûte cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Borgia ::  :: Rome :: Les Appartements :: Appartements de Juan Borgia-