† N'ayez pas foi en eux †
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

«Aide-toi, le ciel t'aidera»
Admin

  PARCHEMINS : 175
  ARRIVÉ(E) À ROME : 15/01/2012

MessageSujet: Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]   Sam 30 Juin - 16:38





La Grenade & la Rose



Palais de Richmond




Tandis que des traités se déchirent, que les alliances se nouent et se dénouent. Plus au Nord, nous rendons hommage à l'Amour. En effet, le bon prince Arthur Tudor s'apprête à épouser la belle Catherine d'Aragon et lui déclarer son amour devant l'Angleterre,l'Espagne et les autres royaumes voisins réunis pour l'occasion. Loin du sang et de la guerre, les convives et futurs mariés se préparent à vivre un jour exceptionnel qui changera à jamais leur vie et les alliances entre les pays.

Ainsi en ce jour exceptionnel,toutes les cloches de la cathédrale sonnaient. Elles sonnaient l'amour et l'alliance entre la grenade et la rose. Tout Londres est en émois, du plus pauvres des pauvres, aux plus nobles des nobles. Pour l'occasion, les rues on étaient recouvertes d’étendard aux armoiries des deux familles. Le peuple se pressent, se poussent pour trouver une place et venir admirer le cortège. Ça chuchote, ça crie, on lancent milles et une pétales de fleurs blanches, rouges, tout le monde est heureux. Ah qu'ils sont beaux les souverains le Roi et la Reine tout vêtus de leur vêtements d'apparats, les princesses sont à pâlir de jalousie ! Le prince Henry est si fiers sur son cheval mais, voila que les nouveaux mariés arrivent ! Là de grandes exclamations se font entendre. Dans le carrosse ouvert on peux y admirer les époux:

Arthur Tudor & Catherine d'Aragon.

Une belle jeune femme, une espagnole ? Peu importe, elle est si belle dans sa robe blanche, si innocente avec ses cheveux d'or, si rayonnante on dirait un ange ! Évidemment elle donnera plusieurs héritiers, elle sera comblée par son Prince. Ce prince si magnifique, si souriant et heureux de saluer et présenter sa femme à son cher peuple. Le cortège continue jusqu'au Palais de Richmond, où une fois là-bas, les grilles se referment pour laisser place aux festivités.
En cette occasion si peu commune, le palais fut redécoré par les bons soins de la reine-mère. Or, la pièce la plus importante et remplie en magnificence n'est autre que la salle de bal.
Partout se trouvent cadeaux, nappes blanches, fleurs,banderoles et au milieux de tout ceci, au milieu de la table en U, deux sortent de trônes en l'honneur des futurs mariés. Là, tout les nobles les attendent, très vite, l'ambiance devient joyeuse, sereine, insouciante. On rie, on mange, on danse parmi les nobles et la royauté. Car, il se trouve que le roi a fait venir des alliés potentiels pour le mariage. Ainsi, on y retrouve le grand Empereur et Maximilien, la belle princesse autrichienne Ida ainsi que la famille danoise presque au complet. Enfin, le silence se fait et les deux nouveaux époux se lèvent tandis que le roi fait un discours émouvant en l'honneur des jeunes mariés qui se trouve être de courte durée dû à l'impatience de faire la fête jusqu'au soir.

« C'est donc, un honneur pour moi, d’accueillir ma si belle-fille. Enfin, musique ! »

Ainsi, le ton est donné, musique ! Place aux danses, aux rires et aux chants.




Revenir en haut Aller en bas
http://borgias.forumgratuit.org
avatar

«Invité»
Invité


MessageSujet: Re: Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]   Dim 1 Juil - 14:25

D’un ennuie mortel. Il n’y avait rien de plus barbant que les mariages royaux, car le passage dans l’Eglise avait tendance à durer une éternité. Et dans quel intérêt ? Pour que finalement un homme se retrouve coincé dans les bras d’une femme qu’il ne pouvait pas supporter. Au moins, Arthur Tudor, fils du roi d’Angleterre, avait la chance d’avoir une très charmante épouse, tout à fait au goût de Christian. Ses longs cheveux blonds, son visage angélique qui cachait sans doute un tempérament de feu à l’espagnol, quelque part il avait peut être de la chance le Tudor. En tout cas, l’officialité de la réception empêchait de parler, et il fallait regarder et suivre la cérémonie alors qu’elle n’avait rien de très excitant. Il passa donc son temps à penser à Dyveke, et à la nuit qu’il allait passer avec elle après le festin donné en l’honneur des mariés. Il l’avait bien évidemment emmenée avec lui, laissant sa grosse épouse à Rome. A peine était-il revenu de chez les français, qu’il devait déjà repartir pour l’Angleterre. Pas question de laisser sa maîtresse derrière lui, il en avait déjà été séparé suffisamment longtemps. Une chance pour lui qu’il ait finalement refusé qu’elle accompagne le cortège vers le Danemark, décidant qu’elle partirait quelques jours plus tard, deux semaines pour être plus précis. Ainsi, rien était arrivé à sa très cher amante. Mais il n’était pas question de partir de nouveau sans elle, et peu importe ce qu’en dirait son foutu père, qui se servait de sa couronne pour tenter de guider le cœur de son fils. Il n’avait pas pu l’emmener avec lui à la cérémonie, bien qu’il aurait aimé l’avoir à son bras. Il craignait que les Tudor ne se sentent offensés étant donné qu’elle était de basses extractions. Elle attendait dans les appartements qui lui avaient été attribués, bien à l’abris du regard de ses parents qui ne cessaient de l’épier.

Le palais Richmond fut la prochaine étape de la journée. Une immense table avait été dressée pour les convives de marque, tel que lui, avec en son bout deux trônes pour les mariés. Il avait emmené avec lui quelques jeunes hommes de sa compagnie, des camarades de jeu avec qui il pourrait aller dès qu’il sera permis de se promener dans la salle. Ils ne pouvaient se mettre à la table, ils étaient de petites noblesses, et pour certains tout juste extirpés de la bourgeoisie grâce aux titres qui leur avait donné. Il n’avait pas pu négocier mieux, son père refusant que ses camarades s’élèvent alors qu’ils n’avaient soi-disant pas le sang nécessaire. Ils étaient pourtant plus compétents que les autres. Quoiqu’il en soit, il discuta un peu avec ses voisins de table pendant le repas, avalant plusieurs plats qui défilèrent devant lui. Il devait bien le reconnaître, c’était particulièrement succulent. Il bu abondamment, sous le regard réprobateur de son père qu’il ignora tout bonnement. Il tenait suffisamment bien l’alcool pour ne pas s’écrouler au bout de deux verres. Il se permit enfin de se lever après un moment, lorsque d’autre convives le firent et qu’Henri VII fit place aux musiciens. Il se dirigea vers ses compagnons, qui eux aussi avaient déjà des verres aux mains. Ils scrutaient la salle, laissant leur regard s’attarder sur les jeunes filles de bonnes familles présentes. Evidemment, elles se sentaient offensées si elles les repéraient, alors ils se faisaient discrets. Il garda sa coupe et observa à son tour les invités qui prenaient place sur la piste de danse, commençant à tournoyer en rythme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«
»
Arthur Tudor

  CÉLÉBRITÉ : Josh Dallas
  PARCHEMINS : 59
  ARRIVÉ(E) À ROME : 06/04/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: Re: Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]   Lun 2 Juil - 23:23

L’anticipation était sur le point de le rendre fou quand le mariage finit par arriver. La cérémonie avait été plutôt courte et l’ambiance était à la fête pour toutes les têtes couronnées invité à Richmond. Le protocole semblait finalement se relâcher.

Le cortège passe dans les rues et l’homme nouvellement marié salue la foule. Il semble être assez content, pas rempli d’extase, mais tout semble aller pour le mieux pour le moment. Arthur semble avoir une soudaine attaque de timidité. Ses yeux sont davantage posés sur la foule que sur son épouse C’est vrai qu’elle est encore largement une étrangère pour lui et pareillement pour elle. Malgré les centaines de lettres que les deux se sont échangées durant toutes ses années, voir une personne devant soi est quelque chose de sensiblement différent. Son cœur bat de façon nerveuse quand il la regarde au point de rendre le fait de la regarder un peu désagréable.

En même temps, sa chère compagne à une beauté tellement radieuse que c’est un peu comme regardé le soleil. Surtout avec la chevelure blonde étincelante. Il espère au moins être capable de régler cette histoire de nervosité une fois qu’il devra l’amener dans sa chambre après les festivités. Autant dire qu’il n’aime pas trop réfléchir aux détails de cette affaire pour l’instant. Sinon ses petits problèmes risquent de devenir encore pires, mais autant être détendus.

Mais même s’il garde ses yeux sur sa foule Arthur s’assure de garder sa main gauche près de celle de Catherine. Par moment il la caresse du revers de celle-ci. Il semble avoir plus de facilité à la toucher discrètement que de la regarder. De toute façon certaines voies de la faiblesse dans une expression trop ouverte d’affection envers son épouse. Il a quand même essayé de donner le baiser le plus tendre et le plus passionné donc il était capable au moment où cela fut nécessaire.

Son père qui est habituellement tellement radin le reste du temps semble avoir dépensé toutes les ressources du royaume dans ce mariage. Il a tellement de têtes couronnées que des royaumes entiers ne doivent plus avoir qui que ce soit à leur tête. Il doit avoir plus de sang noble que de gens de sang commun dans les environs. Une belle et grande façon de rendre cette journée mémorable pour tous en Europe. Il se sent lui-même comme étant un accessoire dans ce mariage. On lui a donné un tout nouvel habit couleur noir. C’est un style clairement plus élégant que son style légèrement guerrier qu’il affiche habituellement. Il ressemble plus à un bourgeois qu’à un prince. C’est un habit tellement beau qu’il se sentirait mal de le remettre puisqu’il pense qu’il finirait par le salir.

Il se dit qu’il devrait demander à son cher frère de l’aider à faire une démonstration de joute après le mariage, ce n’est pas vraiment prévu à l’horaire, mais il se dit que cela devrait divertir les foules.

Arthur écouta le discours de son père. Il n’a pas pratiqué ses pas de danse, en fait le futur roi d’Angleterre est plutôt piètre danseur. Il a peu de chance qu’aujourd’hui qui se soit critique la faiblesse de ses pieds, mais il ne veut quand même pas donner une mauvaise image de soit.

Son père à finit son discours et il se demande quoi faire, l’attention retombe aussi sur lui. Il glissa discrètement une pêche dans la direction de Catherine. La piste de danse semble être une bonne façon de commencer les choses. Il regarde, la barrière de la langue est encore présente entre les deux époux. Il lui murmure en latin. Il recherche la complicité dans son regard.

- Devrions-nous danser, chère épouse?

Il fait un sourire discret à sa nouvelle épouse et ensuite regardent un peu les environs. Il est fort probable qu’il est ai à discuter avec une tête couronnée étrangère aujourd’hui, voir passer quelques accords ou même débattre de politique. Avec toute la grande visite, essayons d’éviter le moindre incident. Aujourd’hui doivent être un jour heureux, surtout pour lui et son épouse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«
»
Ida Esterházy v. Galántha

  CÉLÉBRITÉ : Kelly Brook
  PARCHEMINS : 52
  ARRIVÉ(E) À ROME : 07/06/2012

MessageSujet: Re: Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]   Dim 15 Juil - 1:22


L'ambiance était des plus festives en ce jour et toute la noblesse Européenne se préparait au mariage d'Arthur Tudor et Catherine d'Aragon. Les célébrations seraient sûrement grandioses et très couteuses. Mais ce n'était pas vraiment les préoccupations de la riche populace. Ce qui intéressait les sang-bleus, c'était l'amusement qui découlerai de ces épousailles. Le coût était le cadet de leurs soucis. Se montrer en société, briller dans leurs belles toilettes, voilà leur centre d’intérêt pour un tel évènement. La robe de la mariée, le costume du jeune époux... Le faste du repas. Voilà ce qui importait aux grands d'Europe. Du moins pour la plupart car il n'est jamais très correct de généraliser.

Ida Esterházy von Galántha se préparait aussi, désireuse de faire bonne impression. Pour elle, ce mariage était excitant et l'occasion de faire de nouvelles rencontres. Devant sa glace, poudrant son visage, c'est à cela que la princesse songeait en soupirant. Ce mariage était-il arrangé comme le sien ou les deux promis s'aimaient ils vraiment ? Ida n'en savait encore trop rien mais aurait bientôt une réponse à ses interrogations, au cours de la noce. De toute façon, cela changerait quoi ? Rien du tout.

Rodolphe arriva dans les appartements de sa mère, vêtu de ses beaux atours, fait confectionner tout spécialement pour l'occasion. Du haut de ses neufs ans, le plus grand fils de la princesse avait fière allure. Ida lui sourit, répondant à ses interrogations en caressant ses cheveux, l'air rêveur. Le cadet, âgé de trois ans, choisit ce moment pour faire son entrée à son tour, une bonne lui courant après. La mère prend l'enfant dans ses bras, riant en baisant le front d'Ulrich avant de le reposer au sol.

Une douleur au ventre et Ida y porte une main. Ces signes, la princesse les connait bien maintenant. Aura t elle une fille cette fois ? Elle le voudrait mais soupire. La vie des femmes, leur condition, sont si tristes. Ida ne savait pas si elle supporterai de voir Carl arranger le mariage de leur fille pour sa gloire personnelle. Si c'est pour avoir une enfant malheureuse, est-ce la peine d'en avoir ? Probablement pas.

Carl paraît enfin et la petite famille quitte la riche habitation pour aller assister aux noces. Les enfants sont excités, l'époux semble pensif... Quand à Ida, la belle est stoïque. Comme figée. dort elle debout ? Pourtant non.

[...] Les festivités débutent enfin et le couple ouvre le bal. Arthur et Catherine semblent heureux en effet, complices. Mais Ida ne peux s'empêcher de se demander pour combien de temps encore. Sortant de ses pensées, la belle aperçoit Maximilien von Habsbourg, un cousin. Alors elle approche pour le saluer respectueusement, après avoir demandé à ses fils de faire de même. Carl les as devancés. Lui aussi, est un cousin de l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas

«»
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue| Le Mariage [ Arthur, Marie,Maximilien,Ida,Catherine cie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CATHERINE CAREY ღ « Rien n'est plus féroce que le coeur d'une mère. »
» Mariage Ste-Marie et Bellemare
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Marie Fouquet [Terminé]
» [RP] Mariage de Myckilem et Naurestel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Borgia :: Palais de Richmond-