† N'ayez pas foi en eux †
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La maîtresse et le prince - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

« LA BELLA FARNESE ❤  »
Giulia Farnese

  NOLI ME TANGERE : All things are permissible, in our dreams
  CRÉDITS : Anarya (avatar.)
  CÉLÉBRITÉ : Lotte Verbeek
  PARCHEMINS : 347
  ARRIVÉ(E) À ROME : 25/01/2012

MessageSujet: Re: La maîtresse et le prince - PV   Mar 19 Juin - 2:50

Il lui posa tellement de questions, du moins, dans sa tête, cela faisait beaucoup. Il semblait vraiment curieux de savoir ce qu'elle a comme sentiment envers son père, Rodrigo Borgia. Elle s'était tournée un peu, car oui, elle crut un peu que cela était un piège et qu'il voulait la blesser peut-être de nouveau. Giulia se remettait de nouveau, face à son amant en le regardant et le laissa lui déposer un baiser sur le front. Il veut mieux la connaître mieux et savoir qui elle est vraiment. Là, c'était surtout côté sentiment qu'il voulait savoir apparemment. D'ailleurs, elle n'a rien à lui cacher. Il essaya donc de lui compliquer comment elle se sent, ce qu'elle peut ressentir vis-à-vis Rodrigo. Elle a des sentiments pour lui, mais il y a quand même un vide à combler. Ce soir, cette nuit, Cesare avait réussi à la combler comme il se doit. Il lui avait fait l'amour comme jamais. Elle avait reçu de l'attention et de l'affection de sa part. Alors, qu'avant cela, ils étaient loin d'être aussi proche. À partir de là, tout changeait si rapidement. La Bella Farnèse se sentait plutôt bien dans ses bras qu'elle ne voulait pas quitter. Elle pouvait enfin mieux apprécier sa présence. Elle baissa légèrement la tête, sa mère. Oui, sûrement, mais elle espérait tout de même être un minimum unique, bien qu'elle ne soit pas la mère de ses enfants. Elle se colla à son tour au corps de Cesare, voulant être dans ses bras. Elle continua dans sa lancée d'ailleurs. Elle voulait savoir par la même occasion si ce dernier regrettait d'avoir couché avec la maîtresse de son père. Il répondit qu'il ne regrette pas. Heureusement, en même temps, pourquoi aurait-il recommencé une deuxième fois s'il n'avait pas apprécié et il aurait regretté dès le début sûrement. Or, cela ne semblait pas le cas et puis, elle sait bien que ce n'est pas le genre d'homme à faire un truc qu'il ne m'aime pas, si ce n'est que sous l'ordre de son père, sauf que là, la situation est différente. Farnèse lui dit pour finir, qu'elle se sent seule et que cela, il doit sûrement en avoir rien à faire de cela. Elle s'allongea mieux tout en restant dans ses bras et vient lui caresser les lèvres avec le bout de son doigt tout en souriant un peu.

Giulia prolongea le baiser tendrement avec de la passion et un peu d'amour pour réchauffer le coeur de l'un et de l'autre. Ce n'est pas parce que cela est impossible comme amour qu'ils ne peuvent pas se donner un peu d'amour à l'un et à l'autre. Elle lui caressa doucement la joue durant le baiser avec de le rompre un peu. Il semblait être aussi seul qu'elle et elle était contente d'être là ce soir, pour lui. Et lui, pour elle. « Aurai-je comblé ce vide à mon tour ? » en murmurant. Giulia place mieux la couverture sur eux et elle vient poser sa tête près de la sienne. « J'aimerais savoir à mon tour, qui êtes-vous Cesare Borgia ? Ne me dites pas que vous êtes le fils du pape et un cardinal, je le sais déjà. Dites-moi une anecdote, quelque chose qui pourrait me faire découvrir ce mystérieux homme qui est dans mon lit. Qui êtes-vous vraiment ?» Elle ferme légèrement les yeux, pour se reposer, mais reste à l'écoute de son partenaire. Elle lui caresse le torse un peu et espérait savoir quelque chose de nouveau sur lui.


« Beauty can be deadly, when well used »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

«Dark Prince ▬ Trust me, my name is Borgia»
Cesare Borgia

  CRÉDITS : Mach
  CÉLÉBRITÉ : François Arnaud
  PARCHEMINS : 1453
  ARRIVÉ(E) À ROME : 18/02/2012

Le miroir de l'âme
Titres/Métiers/ Situation Familiale:
Relations:

MessageSujet: Re: La maîtresse et le prince - PV   Mar 19 Juin - 23:38

    Le cardinal était ans le lit de Giulia Farnèse, il s’était laissé abandonné aux confidences. Cesare avait fait preuve ce curiosité afin de mieux comprendre la personne qu’elle était. Bizarrement, il la comprit parfaitement, il pouvait comprendre son ressentit. La solitude, il la connaissait parfaitement, il n’avait point son cœur comblé, si ce n’est ce soir dans ses bras. Le cardinal lui répondit avec sincérité, non il ne regrettait pas cet acte, si c’était à refaire il le referait sans hésiter. Borgia lui fit par également qu’il ressentait de la solitude. Le jeune homme s’était ensuite rapproché d’elle pour la prendre dans ses bras tout en la regardant dans les yeux. La Bella Farnèse avait posé ses doigts sur ses lèvres avant de finalement prolonger le baiser que Cesare lui offrait. En effet, un peu d’amour ne faisait pas de mal, ils en avaient besoin tout les deux. Ils trouvaient ce qu’ils recherchaient temps durant ses périodes sombres. La jeune femme lui demanda après avoir rompu le baiser si elle aussi lui avait permit de combler cette souffrance le temps d’une nuit, il répondit tout en la regardant dans les yeux :

    « Assurément, je suis comblé. »

    Cesare lui adressa un sourire. Il n’avait pas envie de quitter ce lit, heureusement que Giulia l’avait invité à dormir ici pour la nuit. Bien évidemment il savait qu’il devrait partir tôt le matin pour ne pas se faire surprendre sur le fait par Rodrigo ou bien par des serviteurs de Farnèse. Il décida donc de profiter de sa compagnie avant de s’endormir dans les bras de Morphée. Alors, qu’il pensait en avoir terminé avec les questions. La Bella Farnèse l’eu à son propre jeu en lui demandant qui il était et qu’il n’avait pas intérêt à dire ce qu’elle savait déjà c’est-à-dire qu’il soit cardinal ou fils du pape. Dommage…elle avait vu juste, Borgia envisageait de dire cela. Elle voulait savoir soit une anecdote ou peu importe l’information du moment où elle apprenait à le connaître. Comme Giulia s’était dévoilé quelques minutes auparavant en répondant le plus sincèrement possible à ses questions. Le cardinal décida de lui octroyait sa demande. Néanmoins, il resta silencieux le temps de réfléchir à ce qu’il pourrait dire. Il la regarda fermer les yeux paisiblement tout en lui caressant le torse, il lâcha un léger soupire de bien-être.

    « Lorsque j’avais sept ans, j’ai été le premier de ma fratrie à obtenir un titre, celui de promontoire de la Papauté. Cette charge était honorifique pour mon age mais, je n’en fus jamais heureux. J’en ai pleuré toute la nuit. Certes, je n’étais encore qu’un enfant mais, je compris suffisamment de chose comme le fait que je ne devrais plus apprécier les loisirs des nobles, ni prendre une épée en main. »
    Il laissa échapper un soupire avant de continuer : « J’aime mon père et je le servirais jusqu’à la fin de mes jours mais, je ne peux m’empêcher de le haïr à la fois. »

    Cesare venait de lui faire une réelle confession. Il n’en n’avait parlé à personne. Giulia devra se contenter de ces quelques paroles pour ce soir, il ne comptait pas en dire davantage, d’autant que la fatigue commençait à le gagner. Il resta toujours dans les bras de la jeune femme en silence.



Rodrigo: « Ne laisses pas l'envie diriger ton cœur. »
Cesare : « Donc je suis le gardien de mon frère ? »
Rodrigo : « Oui, il a besoin de toi. Comme conseiller, comme soutien, comme cardinal. »


Revenir en haut Aller en bas

« LA BELLA FARNESE ❤  »
Giulia Farnese

  NOLI ME TANGERE : All things are permissible, in our dreams
  CRÉDITS : Anarya (avatar.)
  CÉLÉBRITÉ : Lotte Verbeek
  PARCHEMINS : 347
  ARRIVÉ(E) À ROME : 25/01/2012

MessageSujet: Re: La maîtresse et le prince - PV   Mer 20 Juin - 0:32

Giulia continuait de sentir bien dans les bras Cesare. Ils étaient allongés sous une couverture en satin, les jambes collées à l'un et à l'autre et le corps cherchant la chaleur de l'autre ainsi que les bras pour les réconforter de leur solitude. Elle n'était pas seule d'être dans ce cas-là, il y avait aussi le cardinal. Ils comblaient le vide de l'un et de l'autre. Elle répondait à ses questions comme elle le pouvait et de façon sincère, car il n'y avait rien à lui cacher, elle lui disait ce qu'elle pouvait ressentir face à tout ça. Cependant, Giulia n'avait pas envie d'être la seule à se dévoiler et voulait en savoir un peu plus sur son amant avec qui elle allait passer le reste de la nuit. Elle lui demanda quelque chose qu'elle ne savait pas encore, inutile de préciser qu'il est le fils du pape et un cardinal. Elle le savait déjà. Quelque chose de nouveau qu'elle ne sait pas. Elle avait fermé un peu ses yeux pour se reposer un peu, mais elle l'écoutait attentivement tout en caressant son torse tendrement. Farnèse était impatiente de savoir ce qu'il allait lui raconter. Elle n'attendait que ça à l'instant même. Elle ouvra légèrement les yeux, car le silence dura quelques petites secondes. Elle lui afficha un léger sourire avant de l'embrasser puis de le laisser parler. La jolie rousse ferma de nouveau ses yeux et à ce moment qu'il se mit à parler de lui, de lorsqu'il n'avait que sept ans. C'était mignon à entendre, mais triste en même temps. Il n'avait pas eu de chance, il était obligé de suivre une voie qui ne voulait pas avoir et ce, pour satisfaire les envies de son père, Rodrigo. Elle aimerait tant pouvoir persuader Rodrigo de le laisser suivre sa voie, mais l'écoutera-t-il? Elle doute fort, car il lui faut un héritier dans l'Église et Juan n'est pas digne d'être ce genre d'homme et Joffre, peut-être qu'il aurait été mieux dans cette voix, plutôt que d'avoir épousé une femme qui ne porte pas vraiment attention à cet enfant. Giulia leva un peu la tête en ouvrant les yeux et lui caressa la tête. Lorsqu'il termina, elle vient l'embrasser tendrement et souffle les bougies près d'eux avant de se positionner dans ses bras correctement. Les deux jeunes amants s'endorment rapidement dans le lit, dans les bras de l'un et de l'autre, durant toute la nuit.


« Beauty can be deadly, when well used »
Revenir en haut Aller en bas

«»
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La maîtresse et le prince - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 

La maîtresse et le prince - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Xalith Vyk'zlade [Haute-Prêtresse] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Borgia ::  :: Rome :: Couloir secret-